•  

     

     

    Résumé : Le rêve de Mary ? Voir l’océan. Mais le village dans lequel vit la jeune fille est entouré de clôtures. Et de l’autre côté se trouve la forêt des Mains et des Dents où rôdent les Damnés, morts-vivants avides de chair humaine. Recluse dans ce petit îlot dirigé de main de fer par la Congrégation des soeurs, elle mène une vie rythmée par la peur et l’angoisse. Pourtant, elle refuse d’accepter les vérités des soeurs qu’elle soupçonne de cacher de vieux secrets. La Forêt des damnés est d’abord l’histoire d’une jeune fille obstinée et inconstante, pleine de rêves et de passions, qui n’acceptera jamais de céder à la fatalité ni de se plier à l’ordre établi. Dans son univers étouffant qui se délite peu à peu, elle sera confrontée à l’intolérance, aux drames les plus insupportables. Jusqu’au jour où les grillages céderont…

    Un livre intéressant , nous plongeant dans un monde pré-apocalyptique , le mariage obligatoire pour la survie de la race , la peur qui nous ronge le ventre quand on entend les mailles du grillage grincer , la confusion d’une jeune fille face à la religion …. Le point fort de ce livre est qu’il arrive à nous plonger dans l’ambiance apocalyptique qui entourent les héros de l’histoire . Mary que l’on suit est une jeune fille qui ne demande qu’une chose : voir l’océan dont sa mère lui a tant parlé , avant d’être mordu par un damné. Après cela elle se promet d’aller voir l’océan , pour elle , pour sa mère . Un style un peu lourd mais qui en soit n’est pas très grave car il accentue en quelque sorte les angoisses dans lequel nous plonge le livre .

    Cependant on peut noter des points négatifs : peu d’explications concernant les Damnés … D’où vient le contagion ?  On peut aussi être troublé de ne pas vraiment savoir à quelle époque nous sommes , les gens du village vivent comme au Moyen-Âge , puis l’on entend parler de buildings . On a un peu de mal à suivre l’action quelque fois , on ne comprend pas pourquoi le grand amour de Mary a décidé d’en épouser une autre pour ensuite la tromper avec elle . Beaucoup de choses ne sont pas dites … D’où viennent les Damnés rapides ? Pourquoi Gabrielle devient-elle Damnée alors qu’elle était en sécurité chez les sœurs ? Que complotent les sœurs , pourquoi cachent-elle qu’il y a un ailleurs ? Que veulent dire les chiffres présent au bas des grillages . Que de questions sans réponse qui rendent le livre frustrant .

    Une suite est sortie … Elle raconte l’aventure de la fille de Mary . On est face à une ellipse de 15 ans ce qui veut dire que toutes les questions que nous nous sommes posée durant la lecture du tome un , ne trouveront pas de réponse.

    Un bilan mitigé . On a devant nous une histoire avec du potentiel qui est savamment gâchée par trop de non dit et de lourdeur . Trop de questions sont sans réponses . Trop d’incohérences et une suite peu dans la continuité. Je conseille tout de même ce livre car il recèle plus de points forts que de points négatifs.


    votre commentaire
  •  

     

     

    Petites infos concernant l’auteur :

    Passionnée par les littératures de l’imaginaire, Florence Chevalier a une prédilection pour les ouvrages destinés aux adolescents et aux jeunes adultes. Elle a suivi des études d’anglais et d’arts plastiques et travaille dans le milieu du livre depuis le début de sa carrière.
    L’adresse de son blog :

    http://florenceetleslivres.blogspot.fr/

    [Source : Booknode]

    Résumé :

    Sur le chemin du lycée, Violette, seize ans, vit une expérience plus qu’étrange : elle prend l’apparence de sa chanteuse préférée, déclenchant ainsi l’hystérie des fans présents sur les lieux.

    Avec sa meilleure amie Bérénice, l’adolescente essaie de résoudre le mystère de sa transformation. Est-il lié au destin tragique de sa mère ? Violette serait-elle également en danger ? Les réponses viendront de là où elle ne les attend pas.

    Mon avis :

    En ce qui me concerne , cela sera un avis majoritairement positif.

    Le concept me plaisait déjà avant de lire le tome 1 et j’avoue que Violette est bien plus sage que moi . Si j’avais eu ce pouvoir , j’aurais sûrement fait les quatre-cent coups .Les personnages sont attachants , tous anti-héros , n’ayant rien demandé , se retrouvant chargé d’une mission , d’un fardeau et possédant des émotions humaines telles que la colère ou l’amour. J’aurai cependant aimé quelques approfondissements concernant quelques relations telles que celle entre Violette et Lucas ou encore Corrine et la mère de Violette ; mais cela reste un détail ..

    Le style d’écriture est assez bon , le présent est un très bon choix ( comme l’histoire est racontée à la première personne du singulier , si l’histoire avait été écrite au passé , on aurait de suite su que Violette s’était tirée des mauvais pas auxquels elle est confrontée). Le style est assez simple et cela favorise la relation entre les lecteurs et l’histoire. J’apprécie aussi le fait que l’intrigue ne parte pas dans tous les sens , cela renforce l’ aspect « vraisemblable » du récit , bien que nous n’ayons presque aucune indication de lieu , un décor est planté , l’auteur ne cherche pas à se fondre dans le style américain , les noms et prénoms restent francophones.

    J’ai cependant quelques reproches à faire à l’auteur. À la différence du théâtre classique , un récit peut s’étendre sur une longue période , l’histoire nous est ici raconté dans une sorte de journal de bord et l’action se déroule sur un peu plus d’une semaine ! Une semaine bien remplie dirai-je ; Violette découvre sa nature ( à laquelle elle réagit avec une maturité insoupçonnable pour une fille de 16 ans et demi ! ) , sa mère biologique décède dans la même semaine , puis une attaque , une fuite etc… Et malgré ça Violette reste debout , l’histoire perd ici de son réalisme. Les sentiments de Violette quant à sa condition me paraissent sous-développés ; sous-exploités. L’action se fait peu présente , il n’y a aucune scène de lutte et pourtant il y avait matière à l’ouvrage. Ce n’est pas tout , l’auteur à la gentillesse de laisser à Violette une pause d’un an et demie , durant lesquels ils se passe quoi ? Mystère ! Une ellipse malvenue selon moi.

    Bilan :

    Une histoire au fort potentiel , un très bon concept , une bonne base et de bons personnages mais aussi quelques manques d’approfondissement qui nous laissent un peu amères. Je tiens à dire que ma critique reste positive , j’ai dévoré ce tome en une journée. Je prend ce tome pour un déclencheur à l’action et j’espère ne pas me tromper.

    Remerciement :

    Je tiens à remercier les éditions Valentina et Livraddict de m’avoir permis de participer à ce partenariat et espère pouvoir faire la chronique du tome 2 .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique